BIENVENUE SUR MON BLOG

si mon blog vous plaît, laissez-moi un petit com... merci

jeudi 19 avril 2012

Birthday : une histoire peu commune


Voici l'histoire peu commune de Birthday. Je l'ai baptisée ainsi car je l'ai sauvée le jour de mon anniversaire.

Il y a 5 ans déjà, je suis avertie qu'un chat se trouve coincé dans un arbre depuis 5 jours et qu'il ne semble pas pouvoir descendre. Je me rends sur place, en pleine campagne, à l'entrée d'un chemin de ferme et je finis par repérer le chat très haut (8 à 10 m) sur une grosse branche d'un peuplier monstrueusement énorme avec un tronc droit et lisse, sans branches en dessous.... m'étonne pas qu'il ne puisse pas redescendre! mais pourquoi est-il là-haut ? Je file à la ferme aux renseignements : le chat n'est pas à eux et ça fait bien 5 jours qu'il est perché là-haut, mais cela ne semble pas les émouvoir plus que ça..."il finira bien par redescendre!"....m'ouais....ça m'étonnerait, il l'aurait déjà fait. Ce qui m'inquiète, c'est 5 jours sans boire déjà....Je demande s'il y a une grande échelle, on me dit que non. J'appelle donc la personne qui m'a signalé le chat, il est à la mairie de mon village, il va pouvoir m'aider....eh bien non! après plusieurs coups de fil de sa part comme de la mienne, il s'avère que le chat est sur une autre commune et que donc, on ne peut rien faire! Et que de toute façon, les employés de mairie n'ont pas le droit de monter sur une échelle à plus de 2m50, question d'assurance!
Qu'à cela ne tienne, j'appelle la mairie concernée....pas plus de succès. Mme la Mairesse de cette commune, au demeurant très à l'écoute, n'a pas de solution et me conseille d'appeler les pompiers. Effectivement, c'est ma dernière carte, je la gardais comme dernier recours.... alors là ! 2 h de tergiversations, plusieurs coups de fil de ma part comme de celle de mon adjoint au maire, pour en arriver à .... rien !!! Les pompiers ne se déplacent plus pour un chat !!!! Je demande seulement 1 homme et une grande échelle : pas possible! Sinon, c'est la grande échelle à incendie sur le camion, l'intervention n'est pas gratuite et même très chère et on ne peut bloquer cette échelle pour un chat si jamais on en a besoin dans le même temps pour un incendie. Voilà, obtenir un homme et une échelle pour sauver un chat, de nos jours, ce n'est plus possible.... Il commence à être tard et les idées me manquent, je ne sais plus que faire mais ce que je sais, c'est qu'il faut descendre ce chat de là et au plus vite, il faut qu'il boive ! Je retourne à mon village et je vais voir si mon véto ne serait pas un peu "désoeuvré" par hasard, on ne sait jamais.... mais comme je m'y attends, il a des consultations.... je suis là, les bras ballants et l'air sûrement désespéré quand arrive le second vétérinaire du cabinet.... il a l'air disponible et à tout hasard, je refais le récit de mon problème et à ma grande surprise, il se propose d'y retourner avec moi. 
On se dit qu'on a l'homme, il ne reste plus qu'à trouver l'échelle. On retourne à la ferme et on insiste : il nous faut une échelle! Rien à faire, il n'y en a pas. On décide de faire les fermes alentour et la petite maison là, juste à côté, où l'on se rend à pied après avoir salué les fermiers. Il y a quelqu'un à la maison qui nous dit que oui, il a une échelle, et qui se dirige vers la ferme d'où nous venons et qui est habitée par....ses parents! Il y a donc une échelle dans cette ferme....oui, mais....s'ensuit une discussion animée sur le fait que le père ne veut pas que nous l'utilisions car si l'un de nous tombe, il sera responsable devant la justice et il ne veut pas de problèmes....on n'est pas sortis de l'auberge! Longue discussion pour certifier à ce monsieur qu'on est majeurs, qu'il n'est pas responsable de nous, qu'on le dégage de toute responsabilité, qu'on peut même lui signer une décharge, mais qu'il faut descendre ce chat sinon, il va mourir... ce dont il se fout éperdument.... mais heureusement, son fils est un peu moins borné et à l'usure, on finit par obtenir notre échelle et le fils nous aide à la descendre dans le champs. Le père inquiet suit aussi. 
Le peuplier est au bord d'un petit ruisseau, le sol est inégal et l'échelle déployée à fond n'arrive pas tout à fait jusqu'au chat....ça ne va pas être simple! Là, je salue le courage de ce jeune véto qui n'a pas hésité à monter. La cage de contention attend en bas et je croise les doigts que ce chat ne soit pas complètement sauvage ! Mais on ne dirait pas, il miaule en nous voyant, c'est bon signe, on lui parle et il répond.... Juché tout en haut de l'échelle notre véto ne peut pas atteindre minou mais il a accès à une grosse branche un peu horizontale sur laquelle il faut inciter le chat à descendre, ce qui s'est fait facilement. Le véto a reçu les consignes: il doit saisir délicatement mais fermement le chat par la peau du cou et le coller contre son torse puis redescendre doucement sans lâcher le chat sous aucun prétexte. Son autre main tient l'échelle. Cela paraît simple comme ça, mais pour l'avoir fait moi-même dans une situation un peu moins périlleuse, je peux dire que ce n'est pas du tout évident. Bref, tout se passe bien, le chat est enfourné dans la cage direction le cabinet vétérinaire. 
En ramenant l'échelle, je vois passer furtivement sous un hangar un gros matou de la même couleur que notre chat sauvé, c'est à dire : crême.... curieux, les chats "crême", ça ne court pas les rues.... le fermier nous a-il menti ? Je garde encore aujourd'hui l'idée que le chat en haut de l'arbre était bien à lui mais qu'il n'a pas osé l'avouer devant "une SPA" de peur d'avoir des ennuis....pensez, 5 jours dans un arbre et ce n'est pas lui qui a donné l'alerte.... il se rend compte je pense, que ça ne se fait peut-être pas de laisser un chat crever dans un arbre sans rien faire.... Bref, on s'en va avec son chat, mais il ne bronche pas.... Arrivés au cabinet, on constate que minou est minette et qu'elle a du sang au derrière....(?).. mais elle a l'air en forme, boit un peu et n'a même pas l'air affamée.... Le véto lui fait une couverture antibiotique et je la ramène chez moi où je l'installe en observation seule dans une chambre. 
Le lendemain, quand j'arrive, je découvre un petit amas informe dans un coin de la pièce.... on dirait... de la viande "passée".... j'examine ce bout de chair et tout à coup, je comprends.... je l'étale, c'est un placenta ! Birthday a l'air en forme mais je la ramène au cabinet. En faisant le point, on comprend tout. Birthday a dû être poursuivie par les chiens de la ferme voisine (c'est le fermier qui nous a parlé de cette possibilité) et elle s'est réfugiée dans cet arbre trop mal configuré pour qu'elle puisse en redescendre seule. Elle était pleine et elle a probablement avorté dans cet arbre. Elle aura mangé les placentas et probablement les foetus, ce qui explique pourquoi elle n'était pas affamée. Et le dernier placenta est arrivé chez moi.....
Donc, tout ceci étant le cadeau de mon anniversaire, Birthday est son nom.

Birthday est une très jolie chatte crême et blanche à poil mi-long. Elle a un super caractère et une certaine nonchalance probablement héritée d'un aieul persan qui doit se promener par là dans ses origines.
Peu de temps après son arrivée, on s'est aperçu que Birthday faisait des crises d'épilepsie. Ces crises sont devenues de plus en plus rapprochées et Birthday doit prendre un traitement à vie pour éviter ces crises qui arrivent malgré tout de temps à autres. De plus, Birthday fait régulièrement des coryzas infectieux et nécessite à chaque fois des antibiotiques sinon la situation devient catastrophique. Elle vit maintenant avec moi sous étroite surveillance, peut sortir la journée mais doit rentrer le soir. C'est la 1ère minette que nous mettons en parrainage pour couvrir ses frais de médicaments: les comprimés contre l'épilepsie et les piqures d'antibio quand c'est nécessaire. 

Qui voudra bien de Birthday comme filleule? 

Merci de faire votre offre dans les commentaires ou par mail : lisablog@orange.fr

édit du 28 avril 2012 : merci aux deux personnes qui ont envoyé un chèque pour participer à l'entretien de Birthday  - montant global : 80 €

2 commentaires:

  1. Quelle histoire extra ordimaire, heureusement qu'il existe encore quelques hommes qui aiment les animaux et qui ne le cachent pas. Je salue ton courage car devant tant de dédain tu n'as pas baissé les bras

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis, j'ai acheté une grande échelle! lol!

      Supprimer